Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2011

Mes voeux pour 2011

am discours.JPGDiscours de voeux prononcé le 6 janvier à la mairie de La Riche

 


 Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, chers concitoyens, chers  amis

 Je vous présente au nom du Conseil municipal et personnellement mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. J’ai une pensée toute particulière pour ceux qui ce soir ne sont pas là et que nous ne reverrons plus. Ils restent chers à nos cœurs et que leurs familles soient assurées de toute notre affection.

 Mes pensées vont aussi à tous ceux pour lesquels l’année 2010 a été difficile, frappés par la maladie ou par la crise économique. Que 2011 soit pour eux une nouvelle espérance.

Je veux enfin saluer les nouveaux habitants de la commune qui nous ont fait l’honneur de choisir de vivre à La Riche et les plus anciens qui ont acquis leur titre de  naturalisation.   Citoyens de La Riche, vous êtes ici chez vous. Nous sommes à votre service, pour vous aider à vous plaire dans notre ville. Nous ne sommes pas seuls, aidés par les nombreuses associations qui participent à faire vivre notre cité. Je veux ici en remercier tous les dirigeants et les bénévoles sans lesquels, rien ne serait possible. Je leur présente aussi, ainsi qu’aux associations qu’ils animent une très bonne année 2011.

Je salue aussi les maires de notre canton qui sont là et ceux qui se sont excusés de ne pouvoir venir et leur adresse également tous mes vœux pour leurs équipes, leurs projets et leurs communes en leur redisant que, comme conseiller général, je reste à leur écoute pour soutenir, dans la mesure des possibilités, leurs projets.

 Vous êtes venus pour partager un moment de convivialité et je ne veux surtout pas être inconvenant en profitant de ma position privilégiée pour transformer ce traditionnel rendez-vous par un trop long discours politique. C’est dénaturer une telle rencontre et il y a d’autres moments pour engager un tel échange. Car la démocratie participative suppose d’ailleurs la discussion, voire la controverse et cet exercice dans lequel je suis en situation de monologue ne peut évidemment s’y substituer.

 Je me bornerai donc à quelques propos.

 D’abord,  vous inviter à participer à la démarche que la municipalité a initiée par le lancement de l’Agenda 21. Repenser ensemble un projet de développement durable mais aussi équitable qui réponde aux enjeux de la crise économique, sociale et climatique. Même si cela peut apparaître ambitieux,je crois qu’il s’agit d’un projet de civilisation. La mobilisation  locale ne suffit évidemment pas à répondre à de tels enjeux mais l’action globale ne peut vraiment  réussir que si elle s’appuie solidement à la base et que tous les niveaux, du mondial au communal,  se renforcent mutuellement. Notre agenda 21 sera un grand chantier de cette année.

 Nous allons aussi avancer plus concrètement dans le projet d’aménagement du quartier du Plessis-Botanique. L’enquête d’utilité publique devrait pouvoir débuter au premier trimestre et la nouvelle faculté de médecine engager ses premiers travaux après l’été. Un projet  d’urbanisme d’une telle ampleur est si complexe, les contraintes légales et les  procédures si difficiles, qu’il peut donner à penser que rien n’avance. Le contexte économique incertain s’ajoute aux difficultés juridiques et techniques. Mais pourtant, ce dossier chemine et 2011 sera l’année du démarrage.

 Enfin 2011, verra le lancement du chantier de la Maison de l’Enfance. Les projets structurants sur lesquels s’est engagée la municipalité pour ce mandat seront ainsi sur les rails. Notre budget a été voté par le Conseil municipal le 21 décembre et il entérine financièrement ces engagements. Malgré les restrictions des dotations de l’Etat, nous avons décidé la stabilité des impôts et la sagesse dans l’endettement. C’était aussi un engagement pris devant nos concitoyens.

 Je souhaite une très bonne année à notre ville et que tous ces projets réussissent.

 Je souhaite aussi une bonne année pour notre communauté d’agglomération qui vient à nouveau de montrer son attractivité par une demande d’adhésion de trois nouvelles communes.

 Comme conseiller général, je souhaite aussi à notre canton et notre département une année salutaire. Comme vous le savez, des élections auront lieu en mars. Notre canton n’est pas concerné. Mais je reste très attentif au message que vont délivrer les électeurs à cette occasion et, soucieux de l’avenir du département, j’ai l’intention de m’impliquer très activement dans cette campagne et, prochainement, préciser pourquoi et comment.

 Je souhaite enfin une année utile à la France et à l’Europe.

 Une année utile à la France, pour que 2011  voit la croissance revenir , le chômage baisser, les déficits assainis, l’injustice sociale combattue en actes et pas seulement en discours. En particulier, que 2011 soit l’occasion pour la gauche, ma famille politique, de bien se préparer au débat démocratique du choix de son principal représentant à la prochaine élection présidentielle. En proposant, pour la première fois, d’associer largement les Français à ce choix, une perspective nouvelle s’ouvre et je souhaite, surtout,  qu’elle offre une nouvelle façon de vivre la politique, adaptée aux technologies de communication qui ont changé notre mode de vie.

 Une année utile à l’Europe, même si l’on peut comprendre les doutes car la crise n’épargne non plus cette belle idée. Mais ne laissons pas les démagogues ou les nostalgiques d’un monde qui n’existe plus démolir un grand projet qui, quoiqu’on en dise, avance au fil des drames, des sommets à répétition et des communiqués communs à peine intelligibles. Malgré tout,  l’intégration économique et monétaire progresse.

 Et l’Europe, c’est aussi l’incarnation  des valeurs des droits de l’Homme, d’une vision de l’économie plus sociale, du souci de l’écologie. Un monde sans Europe serait donc pire pour tout le monde. Nous devons tous vouloir qu’elle réussisse car si l’Europe échouait, c’est le monde entier qui en subirait les conséquences.

 Merci de votre attention et levons nos verres à nos projets personnels, notre ambition collective et à l’année nouvelle.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.