Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2011

Boulevard périphérique: bouclons-le!

Ma position sur le boulevard périphérique nord-est


 Voici un projet qui date depuis près de 40 ans! L'absence d'une structure d'agglomération (Tours Plus n'a été créée qu'en 2000) ne permettait que deux solutions pour la maîtrise d'ouvrage: soit l'Etat, soit le département. Après bien des palabres, sa construction a commencé, voici plus de 30 ans, le département ayant accepté la maîtise d'ouvrage. Il est aujourd'hui achevé sur le tronçon sud, ouest et sera ouvert en fin d'année pour le tronçon nord-ouest (dit de la Choisille). Reste à étudier et à réaliser le dernier tronçon dit du nord-est (de St Cyr au bouclage sur l'actuelle A10).

Claude Roiron a décidé (sans que l'assemblée n'en ait d'ailleurs délibéré, mais on en a l'habitude) de désengager le département et veut obliger la communauté d'agglomération à en assurer la maîtrise d'ouvrage. Mais, Claude Roiron est hostile à l'extension du périmètre de la communauté d'agglomération aux communes du Vouvrillon concernées par l'éventuel fuseau du tracé nord-ouest: or, Tours Plus ne peut, en aucun cas, être maître d'ouvrage en dehors de son périmètre! Comprenne donc qui pourra!

Je souhaite que le département reprenne la maîtrise d'ouvrage et termine le boulevard périphérique. C'est une question de cohérence.  C'est aussi redonner sa place au département comme collectivité responsable de l'aménagement du territoire et de ses équipements structurants. Inutile autrement de protester contre la réforme territoriale votée par la droite qui veut restreindre les compétences des départements. Le Conseil général est actuellement en tant que maître d'ouvrage responsable de l'exploitation de la partie réalisée. La rationalité exigerait qu'il l'assure, quand il sera bouclé, sur la totalité du tracé. Il est urgent de remettre autour de la même table Département, Tours Plus, Etat et Région pour se mettre d'accord sur le tracé, l'échéancier, le financement. Pour ma part, il est hors de question de boucler le boulevard périphérique par un raccordement à l'A 28. Le périphérique ouest ne serait plus dans ce cas un périphérique mais la continuité autoroutière de l'A10 vers l'A28. Ce serait inacceptable.

Commentaires

40 années de malaise dans ce département d'Indre et Loire ... la preuve que les intérêts des uns et des autres, soit à titre personnel soit au nom de partis politique, est néfaste à la bonne conduite des affaires. La multitude de niveaux de décision et le fait de retrouver à tous ces niveaux les mêmes élus n'est pas fait pour faire avancer les décisions.
Madame Roiron, présidente du CG37 mais également élue de Tours ville
Monsieur Michel, élu au CG37 mais aussi maire de La Riche et à ce titre est à Tours plus
Monsieur Germain, "le Chef" vice-président de la région centre, maire de Tours et Président de Tours plus
Madame le maire de St Pierre des Corps, Sénateur et maire de sa ville mais aussi à Tours plus
Monsieur le maire de St Cyr, ancien ministre, maire de sa commune est également à Tours plus
Monsieur le maire de St Avertin, maire de sa commune est également à Tours plus
....
Mais qui doit donc diriger ce Département : la Région en faisant disparaître le département et les communes qui semblent ne plus avoir d'efficacité.
le périphérique ceinturant la grande agglomération de Tours sera-t-il un jour réalité ?

Écrit par : Eilean | 09/02/2011

La question de la maîtrise d'ouvrage, c'est à dire du"chef de file" est essentiel. Ce ne peut être que l'Etat, mais ce n'est pas sa priorité, la communauté d'agglomération mais elle ne peut agir que sur son périmètre et cela nécessiterait son élargissement (et vous voyez les problèmes que cela pose avec l'actuelle polémique sur le rapprochement de trois communes du Vouvrillon!), la Région n'a aucune compétence en matière de voirie (il n'existe pas de"routes régionales"). Il ne reste donc que le département pour avancer rapidement. C'est d'ailleurs lui qui a réalisé sous sa maîtrise d'ouvrage ce qui a été réalisé ou est en cours de travaux. Il serait donc cohérent qu'il le termine, puisque le Périphérique est juridiquement une "voirie départementale" (le département en assure l'entretien) . Bien entendu, chacun doit contribuer au montage financier. J'ai toujours voté quand j'étais au conseil régional,puis à Tours Plus les crédits nécessaires sous forme de subventions au département. Même la ville de La Riche a apporté une contribution pour la partie réalisée sur son territoire.

Écrit par : Alain MICHEL | 09/02/2011

Les commentaires sont fermés.